Critique Japan Expo 2017

Japan Expo s’est déroulé du 6 au 9 Juillet 2017 au Parc des expositions de Paris-Nord Villepinte, retour sur l’événement.

 

Japan Expo 18ème impact s’est déroulé au début de ce mois de juillet. Retour en mot sur cet événement qui réunis beaucoup de personnes fans du Japon, de la culture manga et du cosplay !

Japan Expo, c’est le rendez-vous otaku de l’année. Etant l’une des plus grandes conventions mangas du monde, elle peut se vanter de proposer à ses visiteurs des activités diverses et variés, telles que des concerts, des rencontres avec les auteurs et mangakas présent, des workshop cosplay ainsi que des concours, etc. Il est très difficile de s’ennuyer lorsque l’on est à cette convention.

Le mangaka à l’honneur cette année n’était autre que Jun Mochizuki, célèbre pour la série Pandora Hearts. Ses fans ont pu la rencontrer, obtenir une dédicace et découvrir son nouveau manga : Les Mémoires de Vanitas ! D’autres auteurs et dessinateur étaient évidemment de la partie, comme Nicolas David (Meckaz) et Miya (Alchimia), deux mangakas français, Philippe Cardona (dessinateur de pour NOOB) ou encore Chi, mascotte du chat protagoniste de l’œuvre éponyme ! Pour ce qui était des invités « animé » on pouvait retrouver Nobuyoshi Habara, célèbre réalisateur des séries D.N.Angel et Broken Blade, mais également Sayo Yamamoto, réalisatrice du populaire Yuri !!! On ICE, mais également Yoshiki Sakurai, scénariste et producteur ayant travaillé au côté de Kenji KAMIYAMA sur ses projets Ghost in the Shell et Hirune Hime – Rêves éveillée.

Pour ce qui était de la musique, les fans n’étaient pas en reste, entre le groupe d’idol Nijicon, Neko Light Orchestra en passant par le groupe de J-pop BREAK☆THROUGH“5D, il y en avait pour tous les goûts (et de toute les couleurs) !

Mais bien évidemment, Japan Expo ce n’est pas juste ces concerts et ces dédicaces. En plus de toutes les activités proposées sur les diverses scènes (culturelle, cosplay, conférence, etc), les visiteurs pouvaient se procurer des mangas chez les éditeurs, des figurines et divers goodies dans les stands marchant, ou encore un dessin ou des boucles d’oreilles du côté « jeunes créateurs ».

Mais bien évidemment, que serait une conventions otaku sans ses cosplayeurs ? Cette année encore, ils étaient bien présents dans les allées de la convention. Même si l’on s’accordait pour dire qu’ils étaient moins présents que les années précédentes (et moins imposants). Les règles de sécurité en ont ravisé plus d’un, qui ont préféré sortir des cosplays léger plutôt que de prendre le risque de devoir laisser une partie de leurs costumes à la consigne. Eux aussi n’était pas en reste, avec 2 concours cosplay, la finale de l’European Cosplay Gathering, qui est le plus gros concours de cosplay en Europe, et avec cette année, des show cosplays sur divers thèmes comme le studio Ghibli ou encore Macross Frontier.

La convention propose donc une panoplie d’activités et, comme dit précédemment, il faudrait vraiment le faire exprès. Malheureusement, le côté culturel de cet évènement se perd parfois trop dans le côté commercial (entendez ici que beaucoup de visiteurs viennent uniquement pour visiter les stands de goodies et passent à côté de ce qui devrait être le cœur de la convention, et que les stands culturels sont beaucoup moins présents que les stands de marchands de goodies).

Néanmoins, l’ambiance à l’intérieur est des plus joviales et c’est toujours un plaisir de voir les visiteurs avec le sourire ! Bien que certains trouvent les prix excessifs, je pense personnellement qu’ils ne regardent pas l’étendu des activités proposées. Payer 56 euros (en prévente) pour 4 jours avec accès gratuits à tous les concerts, toutes les activités telles que des diffusions de films en exclusivité (cette année l’avant-première MONDIALE du nouveau film Pokémon), les concours et dédicaces, le prix ne semble plus si « excessif » au final (en sachant que le prix d’un concert vaut plus cher que le prix du billet 4 jours).

En conclusion, Japan Expo est une convention toujours égale à elle-même, avec des plus en plus d’invités et d’activités. Le seul bémol serait les activités culturelles/traditionnelles qui sont un peu trop noyés dans le côté très otaku/pop de la convention.
Et vous ? Qu’avez-vous pensé de cette édition de Japan Expo ? N’hésitez pas à nous laisser vos commentaires !

 

 

Leave a Reply