Critique Japan Expo 2018

Bien, nous y voilà, la Japan Expo est passée et il est temps de faire le point.
Mais par où commencer ? Tellement de choses à dire et si peu à la fois.

Il faut savoir que pour les cosplayers, la Japan Expo est presque un passage obligé, la dernière convention avant les grandes vacances, plus grande convention d’Europe et celle où toute la pop culture est réunie pour le plus grand plaisir des fans

Pour notre part, nous sommes arrivés le jeudi, bien décidés à couvrir les quatre jours de cette convention et avons rejoins le hall 1 pour l’entrée press.
J’ai trouvé l’agencement assez bien fait, pour le coup, de chaque côté on retrouvait des créateurs, autant au niveau de la sortie que de l’entrée des visiteurs classiques.
En arrivant côté visiteurs d’ailleurs on tombait aussi sur les dédicaces de youtubeurs et divers invités. Un grand panneau détaillait les horaires de dédicaces de chacun et permettait de pouvoir s’organiser dans sa journée. Les places étant limitées il fallait au moins ça mais au moins c’était précisé sur chaque panneau et dans une convention aussi grande que Japan Expo on sait bien que c’est toujours un peu compliqué d’obtenir une dédicace de son youtubeur ou auteur favoris.
D’ailleurs cette année, le Space Opéra était bien mis à l’honneur dans les invités avec les voix officielles de Cowboy Bebop ou encore Cobra, une aubaine pour les fans, on a pas tous les jours l’occasion de rencontrer des voix aussi emblématiques que les leurs.
Petit moins, très très peu de youtubers qui attirent pourtant beaucoup de monde en général.

Un avançant encore un peu plus dans la convention de ce côté, comme toujours, il y avait pas mal de stands commerciaux mais d’avoir ainsi mis les petits créateurs un peu mêlés à tout ça permettait de ne pas être submergés par un trop plein de stands similaires.
Les allées étaient assez grandes pour circuler et la clim presque plus ressentie que d’habitude, on se sentait mieux à l’intérieur qu’au dehors et c’était clairement un bon point de pouvoir se retrouver au frais dans certaines parties de la convention quand la chaleur devenait étouffante.
Évidemment le monde se centrait surtout au niveau des stands de vente de costumes, perruques, goodies etc et de ceux de jeux vidéos qui étaient aussi bien mis en avant.
Le stand FFXIV avait même prévu des inscriptions chaque jour pour vaincre un gros boss du jeu, une initiative participative particulièrement appréciée des fans.

Le coin cosplay était lui aussi bien fait.
Près de la scène Kitsune on pouvait retrouver Aoi Sora et leurs réparations ainsi que les dédicaces de grands cosplayers tels que Gladzy Kei, Drefan, It’s Raining Neon et Mogu, les stands de wig comme ArdaWig ou encore League of Replica et leurs costumes impressionnants.
Non loin de là il y avait donc la scène Kitsune comme évoquée plus tôt, qui permettait aux cosplayers de venir défiler sans inscription, en solo ou en groupe et présenter leurs costumes. Et il y avait, juste un peu plus loin, la scène Ichigo, qui elle, accueillait des prestations bien plus grandes, comme l’European Cosplay Gathering qui est la compétition Européenne de cosplay.
La finale avait lieu le samedi et les sélections françaises pour l’année d’après le dimanche.
Dehors, juste à côté, on pouvait aussi retrouver les Masterclass, une salle entière dédiée aux cosplayers qui venaient exposer leur travail et leurs techniques, une très bonne initiative pour apprendre aux petit nouveaux.

Cette année, le plus, il y avait une zone entière réservée au Tourisme pour le Japon, c’était vraiment intéressant. Pour prévoir un futur voyage, rien de mieux !
Le Japon était mis à l’honneur encore un peu plus et toutes les personnes qui tenaient les stands dans cette zone venaient eux même du pays du Soleil Levant, un très bon point si l’on voulait plus de détails sur certaines villes.
En plus de ce grand agencement pour le tourisme, de nombreux stands de bien être, shiatsu etc avaient été placés non loin, donnant vraiment un aspect détente très agréable à ce coin de la convention.

Pas très loin de tout ça, quelques stands de nourritures permettaient aux visiteurs affamés de se restaurer, on trouvait de tout. Ça tournait évidemment beaucoup autour de repas asiatiques mais sur les bordures de la convention on pouvait aussi trouver des sandwichs et trucs un peu plus classiques.
Point négatif sur tout ça, comme chaque année, le prix parfois très élevé notamment au niveau des Onigiris.

Au milieu de tout ça, quelques stands avec des tables présentaient des jeux de plateaux, de cartes etc. Une bonne découverte aussi quand on apprécie par exemple les jeux de carte comme Magik ou autre, le moyen de découvrir d’autres choses, d’autres jeux, peut être de créateurs moins connus que d’habitude.

En se dirigeant vers la sortie on finissait par retrouver les stands de mangas tels que Kana, des stands gigantesques qui permettaient l’achat de mangas de tout genre, bien classifiés, mêlés là aussi à des stands de jeunes dessinateurs et créateurs.
Certains avaient d’ailleurs eu quelques soucis de douane et s’était fait récupérer de nombreuses œuvres… C’était bien dommage quand on voyait le travail fourni par ces derniers.

Pour terminer j’évoquerais rapidement les concerts qui avaient lieu le soir ainsi que, cette année, une diffusion en avant première du film de My Hero Academia en VOSTFR.
Je n’ai pas eu la chance d’aller voir tout ça mais offrir de tels compléments à une convention aussi imposante est véritablement un plus qui permet sûrement à la Japan Expo de garder son statut de plus grande convention d’Europe.

Mon bilan personnel est que la Japan Expo est vraiment une excellente convention qui propose une grande diversité en terme d’activité et de découverte.
Elle est aussi intéressante pour les cosplayers que les visiteurs ou les exposants et se renouvelle chaque année avec brio.
Évidemment quelques soucis subsistent il y en a toujours mais ils sont minimes comparée à la convention en elle même.
Je la conseille vivement aux habitués tout comme à ceux qui ont envie de s’émerveiller et d’apprendre du monde du cosplay, de l’univers Japonais ou même de la pop culture.

Leave a Reply